À propos du secteur

Points de vue du secteur

Shabnum Budhwani

Shabnum Budhwani

Nom : Shabnum Budhwani
Âge : 43 ans
Endroit : Toronto, Ontario
Organisme : Skills for Change
Fonction : coordonnatrice de programmes
Durée de service: 7 ans

Shabnum Budhwani connaît d'expérience l'impact que Skills for Change peut avoir sur les nouveaux Canadiens qui cherchent un emploi.  Elle a été cliente de l'organisme avant d'y commencer sa carrière.

Fondé en 1982, Skills for Change (SfC) est un organisme sans but lucratif qui a été l'un des premiers à lancer des programmes pour les professionnels formés à l'étranger et cherchant un emploi dans leur domaine.  Par le biais de programmes et de services conçus pour intégrer pleinement les nouveaux arrivants au milieu de travail canadien, SfC aide les nouveaux Canadiens comme Shabnum à atteindre leurs objectifs d'emploi. 

Shabnum est originaire de Jamnagar, en Inde, mais elle a émigré au Canada de Dubai, en 1999, avec son mari et ses deux filles.  « Notre décision de déménager au Canada est due à plusieurs raisons, dit-elle.  Nous avons appris que le Canada était très accueillant pour les nouveaux arrivants et que c'était un endroit sûr pour élever une famille.  Nous avons également pensé qu'à long terme nos filles, qui étaient âgées de 12 et 10 ans lorsque nous avons quitté Dubai, auraient de meilleures chances de poursuivre leur formation postsecondaire. »

Comme beaucoup de nouveaux Canadiens, Shabnum avait hâte de trouver un emploi.  « J'ai commencé à chercher du travail presque tout de suite après notre arrivée, se souvient-elle.  J'ai vu un dépliant de Skills for Change dans un bureau d'emploi local et, après avoir fait quelques recherches, je me suis inscrite à un atelier conçu pour aider les employés de bureau à parfaire leurs compétences.  Je me souviens comme si c'était hier de la première journée : je me disais que j'aimerais beaucoup travailler ici et aider les gens qui cherchaient du travail. »  Après avoir suivi l'atelier, Shabnum a trouvé un emploi en télémarketing car, dit-elle, « c'était l'emploi le plus facile que je pouvais obtenir ».  Un mois et demi plus tard, elle a reçu un appel de SfC, qui avait conservé en filière son CV présenté lors de l'atelier, lui demandant si elle serait intéressée à travailler pour un organisme communautaire.  Deux jours plus tard, elle se retrouvait chez SFC, occupant un emploi d'adjointe administrative.

Presque sept ans plus tard, Shabnum travaille toujours à SfC où elle est maintenant la coordonnatrice de programmes pour le projet Enseigner en Ontario ; elle apporte aide et soutien aux enseignants formés à l'étranger afin qu'ils puissent obtenir leur certification et trouver un emploi d'enseignant ou enseignante dans les écoles de la province.  Il y a quelques années, elle a été choisie pour participer au programme Leaders for Change de The Maytree Foundation.  Ce programme donne aux activistes sociaux et aux leaders communautaires l'opportunité de renforcer leurs capacités de leadership et d'utiliser leurs nouvelles connaissances en travaillant dans de petits groupes avec des partenaires communautaires, espérant apporter des changements au système grâce à des initiatives visant à réduire la pauvreté par une action concertée.

Shabnum comprend les défis que doivent relever les nouveaux Canadiens lorsqu'ils cherchent du travail.  « Le principal obstacle est le manque de reconnaissance de l'expérience et des diplômes acquis à l'étranger.  Les employeurs recherchent toujours des gens ayant acquis une expérience pertinente au Canada, mais comment acquérir cette expérience si personne ne nous embauche ? »  Elle trouve ironique que les employeurs soient confrontés à une pénurie de main-d'ouvre qualifiée alors qu'il existe des travailleurs compétents qui désirent travailler.  « Il y a beaucoup d'obstacles à surmonter, et c'est frustrant pour les gens qui viennent au Canada, qui désirent travailler et qui en sont capables. »

Shabnum n'hésite pas une minute à répondre quand on lui demande ce qui est pour elle le plus gratifiant dans son travail à SfC :  « C'est facile.  C'est l'expression sur le visage des clients, leur sourire ou leur étreinte lorsqu'ils viennent me voir pour me dire qu'ils ont commencé un programme de formation ou qu'ils ont trouvé un emploi dans leur domaine.  Vous pouvez lire dans leurs yeux la joie, l'excitation alors qu'ils pensent à l'avenir et à leur possibilité de contribuer positivement à la société. »

En septembre, la plus jeune fille de Shabnum débutera sa première année à l'Université York, alors que sa soeur aînée en est déjà à sa troisième année à l'Université de Toronto, dans un programme consacré aux Politiques publiques.  « Lorsque je pense aux années que nous avons passées ici, parfois je ne peux croire à la chance que nous avons eue de venir dans un pays comme le Canada, dit Shabnum.  Cela n'a pas toujours été facile, mais il est gratifiant d'avoir pu trouver un travail que j'aime, de vivre au sein d'une merveilleuse communauté, et de voir mes enfants grandir et devenir des membres actifs au sein de la société. »

Pour en savoir plus sur Skills for Change, visitez www.skillsforchange.org.

Pour des informations sur le programme Leaders for Change, visitez www.maytree.com.